39 – Expression

FacebookTwitterGoogle+Partager

2 réflexions sur “ 39 – Expression ”

  1. Je vous sais gré d’exister. Je croyais être seule à me plaindre de ces tentatives de soins moyenâgeuses, barbares et niant les droits individuels et universels. Hospitalisée à deux reprises sans consentement, j’ai vécu un calvaire pendant 6 mois en tout. Je suis en maintien de soins obligatoires, sous curatelle renforcée. Je compte poursuivre en justice l’hôpital. Je souhaiterais vous adresser deux articles que j’ai rédigés . A quelle adresse dois-je communiquer ces écrits?
    Cordialement, Valérie Mounier-Maredia

  2. Dans notre société libérale où l’argent est roi, la liberté n’existe plus lorsqu’on se retrouve dans l’indigence. Faire appel à l’assistance publique, touché par le malheur réduit à la marge et au déclassement social. Dépendants des choix médicaux, les indigents et les ardents ont sombré dans l’adignité sociale, la misère, la violence, les addictions, la folie douce. Ce ne sont plus que des objets de honte, des incurables. Parce que la société de l’argent entrave les libertés individuelles, il reste l’attachement. Déchus de leurs droits, dans la détresse, les assistés savent garder l’intelligence, leur âme et conscience, mais n’ont plus les moyens de contester les manquements criants à la raison qui ont rendu cette société malade, amputée des inégaux. Contre le consumérisme médical, conjurons cap pour cap les méprisants et le mirobolant progrès de la science sur les déraisons et les déséquilibres vitaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>