ASSEZ !

Déjà en juin 2013 nous lancions un appel avec plusieurs dizaines d’associations et organisations pour demander la suppression de la recommandation de l’HAS et la nécessité impérieuse d’un autre plan autisme. (http://www.hospitalite-collectif39.org/?-APPEL-DES-1000-JUIN-2013-).  Cet appel a été signé par 7835 personnes .

 Le député Daniel Fasquelle, suivi par près de la moitié des députés du groupe LR réitère son acharnement contre la diversité des pratiques et le libre choix des parents et des patients par une proposition de résolution (n° 4134) qui sera présentée au Parlement le 8 décembre 2016.

 Il va encore plus loin que la ministre de l’époque, Madame Carlotti, que Madame Ségolène Neuville et Marisol Touraine en mai 2016 qui avaient elles-aussi tenté de limiter cette liberté de choix. Le président Hollande avait alors appelé à l’apaisement et à faire cesser cette « guerre ».

 S’appuyant sur un dévoiement de la recommandation de la Haute Autorité de Santé, en instaurant une « science d’Etat », il souhaite imposer l’interdiction de la référence à la psychanalyse, interdire leur liberté de prescription aux  professionnels et leur liberté de choix aux patients et aux parents.

 Ce risque d’atteinte à ces libertés engagerait notre pays sur une pente des plus inquiétantes :

– un Etat peut-il imposer une technique de soins pour telle ou telle pathologie ?

– un Etat peut-il interdire la référence à un élément essentiel de l’histoire de la Culture, des idées et un outil thérapeutique ?

 Monsieur le Député Fasquelle, d’autres députés, nos gouvernants auraient-ils la mémoire courte au regard de l’Histoire, du type d’Etats qui ont  prononcées  dans le passé des interdictions à l’encontre de la psychanalyse ?

 Nous réaffirmons la nécessité d’un engagement fort de l’Etat à promulguer une loi cadre pour la refondation de la psychiatrie de secteur, totalement détruite par la loi de santé 2016 de Mme Touraine et le rapport Laforcade.

 Nous demandons les moyens de la mettre en oeuvre avec les professionnels et les usagers qui sont aujourd’hui partie prenante du soin, pour une psychiatrie fondée sur l’hospitalité et non sur la ségrégation, l’unicité, le formatage des professionnels.

 L’empêchement de penser, donc de créer, pour les patients, pour les professionnels, et pour les familles, est une atteinte à la démocratie et à la culture.

 Déjà en juin 2013, nous appelions à un autre plan Autisme, au retrait de la recommandation de l’HAS sur l’autisme et à la remise en cause de cette HAS là !

 Le collectif des 39 (professionnels, familles, patients) appelle à se mobiliser contre la proposition de loi insultante et mensongère de Monsieur Fasquelle sur la prise en charge de l’autisme et soutient l’ensemble des appels et pétitions et appelle à les signer .

Voici les liens vers les différentes initiatives publiées à ce jour :

https://www.change.org/p/fédération-française-des-psychologues-et-de-psychologie-pour-une-pluralité-de-l-approche-scientifique-et-professionnelle-de-l-autisme?recruiter=36949727&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

https://www.change.org/p/à-tous-les-médecins-pour-la-liberté-de-prescription-des-médecins-contre-l-instauration-d-une-science-d-état

https://www.change.org/p/marisol-touraine-abrogation-du-projet-de-loi-favorable-à-la-pénalisation-des-psychiatres-et-psychologues?tk=bxvIUk2AC3QfJsPX5pt7b43ZXFNOZ7MFEgD9WvDJ3HA&utm_medium=email&utm_source=signature_receipt&utm_campaign=new_signature

FacebookTwitterGoogle+Partager