Suite aux déclarations de Mme Buzyn, ministre de la santé

Le collectif des 39 ne comprend pas comment vous pouvez préconiser 12 mesures aussi éloignées de la réalité de l’intenable quotidien des personnels hospitaliers et de l’indigne condition d’accueil des personnes hospitalisées.

Est-ce du déni, du mépris, ou une méconnaissance technocratique qui vous amène à préconiser un stage en psychiatrie aux futurs généralistes en voie de disparition qui ont déjà bien du mal à recevoir leurs patients.

Qui vous amène à demander la mise en place d’indicateurs de qualité et de recommandations de bonnes pratiques qui laissent à entendre que les équipes de professionnels manqueraient d’efficience et seraient dans l’incapacité de trouver les organisations adaptées. Et, alors que nous sommes noyés depuis 2005 sous les questionnaires qualité, sous les certifications toujours plus gourmandes de procédures, de fiches et d’objectifs déconnectés de la réalité du cœur de notre métier à toutes et tous, le soin, l’écoute, la relation humaine, les bonnes pratiques se décréteraient-elles en dehors de la rencontre singulière avec la personne en souffrance ?

La dernière loi de santé de Mme Touraine a dû vous échapper, elle qui préconisait les filières de prise en charge que vous réclamez, au travers du renforcement de l’articulation entre le sanitaire, le médico-social et le social avec la mise en place des GHT, cette usine à gaz qui met encore davantage les hôpitaux à mal….

Mme la ministre, quand vous déciderez-vous à dialoguer avec les personnels hospitaliers en psychiatrie de toutes catégories professionnelles afin de déterminer une voie à suivre basée sur les pratiques auprès des plus démunis et non sur une feuille de route contre- productive pour tous, personnes hospitalisées, leurs familles et le personnel hospitalier.

Le temps est venu de se regrouper, de regrouper tous ceux et celles qui refusent cette politique et d’organiser une riposte nationale avec toutes les forces qui refusent ce plan qui va continuer d’aggraver le déclin.

FacebookTwitterGoogle+Partager