Meeting Poétique et Politique : ENFANCE EFFACÉE !? RÉSISTER, INVENTER…

arton29-a84e8

ENFANCE EFFACÉE !?  RÉSISTER, INVENTER…

Journée poétique et politique

Nous sommes inquiets et en colère. Les politiques s’attaquent à notre humanité dès l’enfance.

Vous,  soignants, éducateurs, parents, acteurs du champ  de l’enfance et de l’adolescence :

Vous qui êtes nombreux à porter une culture, des idées, des expériences respectueuses de la complexité humaine et de la subjectivité de chacun

  • N’avez-vous pas constaté les répercussions navrantes des réductions de dépenses publiques relatives aux soins, à l’accueil et à l’éducation des enfants et des adolescents ?
  • N’avez-vous pas constaté comment cet appauvrissement de moyens au nom de la recherche d’une certaine efficacité s’est accompagné de la généralisation d’une gestion technocratique qui impose ses normes et ses protocoles au détriment d’approches plus humaines ?
  • N’avez-vous pas observé comment la volonté de réduire les coûts sans concertation et sans discernement a favorisé la privatisation de lieux d’accueil et de soins avec le risque d’être orientés par la  recherche de profits financiers ?
  • N’avez-vous pas, vous aussi, subi cette pression de rentabilité qui entrave, voire qui détruit, les pratiques originales développées depuis des  décennies dans le champ de l’enfance et de l’adolescence ?
  • N’avez-vous pas constaté que l’expérience qui a montré toute  l’importance d’avoir du temps et des lieux pour accueillir, écouter, réfléchir à plusieurs, formuler des hypothèses de travail et de soins au cas par cas, sont contredites par des injonctions simplificatrices. Des prétendues découvertes scientifiques nous sont imposées par des logiques d’intérêts financiers.
  • N’avez-vous pas éprouvé le sentiment d’être ligotés dans vos efforts pour penser, travailler et inventer les formes les plus justes pour aider un bébé, un enfant, un adolescent à grandir, à nommer ce qui le déchire ou l’inhibe, à comprendre ses difficultés propres, à apaiser ses contradiction internes, à trouver sa place dans sa famille et dans un cercle plus large ?
  • Ne trouvez-vous pas insupportable de subir des injonctions qui neutralisent la pensée et l’action des adultes – qu’ils soient soignants, éducateurs, parents ou enseignants – auprès des enfants qui viennent vers nous pour que nous prenions soin de leurs fragilités, de leurs bizarreries ou de leurs maladies ?
  • N’avez-vous pas été découragés devant l’impossibilité de faire entendre que ces injonctions avaient pour résultat d’abraser la complexité relationnelle de la vie ? Ces injonctions nous détournent de la nécessaire prise en compte des dimensions multiples, conscientes et inconscientes, qui entrent en jeu dans toute difficulté ou maladie psychique.

Que s’est-il passé pour en arriver là ? Continuer la lecture de Meeting Poétique et Politique : ENFANCE EFFACÉE !? RÉSISTER, INVENTER…

FacebookTwitterGoogle+Partager

Le PRE-PROGRAMME DU MEETING du 16 Octobre 2016

                     pfd-badges-version2 2

« L’ENFANCE EFFACÉE ? … RÉSISTER INVENTER »

APPEL POUR UN MEETING ORGANISE PAR LE GROUPE ENFANCE DU COLLECTIF DES 39

MEETING Dimanche 16 octobre 2016 de 9h à 18h

à la PAROLE ERRANTE – Maison de l’Arbre – à Montreuil (93) 9 rue François Debergue, M° Croix de Chavaux

Accueil à 9h avec Musiciens et Comédiens (Aurélien Chaussade, Martine Irzenski, Claire Lapeyre Mazerat, Hélène Bouchaud et Théodora Marcadé), TOLTEN et la Fée Annabelle.

Jean-Michel Rodrigo, Réalisateur filmera ce meeting dans son intégralité.

Intervenants :

– Pierre Dardot  (Philosophe)

– Christian Guibert (Pédopsychiatre)

– Richard Hamon (Documentariste, présentera son film « Vitruve une école de la république » )

– Liliane Irzenski (Pédopsychiatre-Psychanalyste)

– Marie-josé Mondzain (Philosophe)

– Aurélien Vernant (Historien d’Art)

Table ronde sur le thème « LES MACHINES À EFFACER L’ENFANCE » :

– Hervé Bokobza (Psychiatre)

– Cécile Bourdais (Enseignante-Chercheure en Psychologie)

– Sandrine Deloche (Pédopsychiatre)

– Yann Diener (Psychanalyste)

– Catherine Laval (Pédopsychiatre)

– Roger Ferreri (Pédopsychiatre)

– Carlos Parada (Psychiatre)

– Philippe Rassat (Pédopsychiatre)

Sur le thème : « INVENTER LES SOINS » : témoignages de pratiques « hors normes » 

– Matéja Bijnack (Marionnettiste, festival de poésie pour les enfants)

– Marie Deslandes (Psychanalyste CMPP de Vitry)

– Sofi mon (Plasticienne – Intervenante dans des écoles)

– Pierre-Emmanuel Massoni (Infirmier et Danseur, Association « Les MinisPousses »)

– Damien Taburet (Psychanalyste CMPP de Vitry)

Discours d’ouverture St Alban 2016

Texte de la présidente de l’association culturelle de Saint Alban

Pour ceux qui en doutent…

Unknown

Bonjour à tous,

Tout d’abord une pensée émue pour Dalila Idir Val et Pascal Crété qui ne pourront être là, mais qui ont déjà pris date pour nos prochaines Rencontres.

Jean Jacques Lottin, Michel Balat, Philippe Chavaroche s’excusent de ne pouvoir être parmi nous cette année ainsi que Sophie Pantel notre Présidente du conseil de surveillance.

Nous avons également une pensée pour tous ceux, qui retenus par leur institution ne peuvent se joindre à nous.

Nous remercions le CHFT, le Directeur de notre établissement, le Conseil Départemental, le conseil Régional, la municipalité de Saint Alban, et toutes les personnes de l’institution qui nous ont donné un coup de main.

Et merci à tous, d’être là, aujourd’hui. Continuer la lecture de Discours d’ouverture St Alban 2016

Les 39 à Jazz in Marciac le 4 août 2016

bird

 

Quelle Hospitalité pour la folie ? Collectif des 39

Avec La Ligue de l’Enseignement du Gers

Jeudi 4 août 2016 à 14h30.

Projection – Débat autour du film de Cécile Philippin

VIVRE EN VILLE

« Comment se loger, travailler, se soigner, s’épanouir, lorsque l’on vit en ville avec une souffrance psychique ? A l’écoute des témoignages singuliers d’une quinzaine de personnes soignées en psychiatrie, le film « Vivre en ville » dessine un état des lieux intime et concret du soin hors de l’hôpital et des enjeux du vivre ensemble. »

Le débat sera animé par Catherine Garlin, psychiatre, membre de l’association « Vivre en ville », Patrick Estrade, infirmier de secteur, membre des PsyCauses, et Paul Machto, psychiatre, du Collectif des 39 « Quelle hospitalité pour la folie ? ».

Vivre en ville

Suivi d’une Présentation et discussion avec Mireille Nathan-Murat, auteure du livre de Psy Fictions, « Couleurs de transfert ».16h45 à 17h45

Une psychanalyste invente des personnages hauts en couleurs de transfert, incarnant la variété de sa pratique des années soixante à nos jours : enthousiaste dans le sillage de la psychothérapie institutionnelle et du secteur ; tourmentée par la tragédie des années sida et le retour du discours d’extrême droite.

Les polémiques médiatiques quant à l’accueil des enfants autistes et leurs familles lui inspirent un récit de psychothérapie à plusieurs voix, rebondissant des drames du principe de précaution, à l’espoir d’un passage de relais avec l’appel du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire.

Intervention à la Criée 2016 : La loi Santé et les GHT

La loi Santé et les GHT visent à démanteler tout le dispositif sanitaire mis en place depuis la Libération tout ce qui subsiste de la politique de Secteur    Serge KLOPP

Au travers de la mise en place de la loi Santé, nous assistons actuellement, dans l’ignorance générale, à la plus grave attaque contre le système de santé français depuis la création de la Sécurité Sociale.

Après la Libération, le programme du CNR avait pour objectif de faire passer l’hôpital public d’hôpital pour indigents à l’hôpital de qualité et de proximité pour tous que nous connaissons actuellement.

La loi santé vise à démanteler tout ce qui a été construit depuis.

Depuis 25 ans nous assistons certes à des restructurations visant à fermer un hôpital de proximité ici, une maternité là…

Mais il n’y avait apparemment pas de politique nationale d’ensemble imposant ces fermetures.

Avec la Loi santé, c’est la première fois que tous les hôpitaux vont être confrontés dans le même temps à une restructuration.

Il s’agit de supprimer, dans les 2 ans à venir, 10% des capacités de soins MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique). Continuer la lecture de Intervention à la Criée 2016 : La loi Santé et les GHT

Pas de Canada pschy’t pour les peintres Haïtiens ?

« L’objectivité scientifique m’était interdite, car l’aliéné, le névrosé, était mon frère, était ma sœur, était mon père » Franz Fanon

Imaginons un monde où règnerait un déni de la castration. Un monde régit par « ça n’existe pas ». Une société qui, par exemple, dirait : « le collectif, ça n’existe pas ». Cet univers est celui de la foule solitaire, celui de l’isolement à tous les étages. Ici tout est auto : autonomie, autoformation, autoévaluation, autorité, voire autoroute et autopsie. C’est là que le Canada Pschy’t pointe le bout de son nez. Dans les années 70, des publicitaires présentaient une boisson post-prohibition transférée dans de vieilles tractions. Le slogan scandait : « ça a la couleur de l’alcool, mais ce n’est pas de l’alcool ». Au voulant pas d’Al Capone, il est mort depuis bien longtemps. L’époque n’est plus à la prohibition, quoi que, mais assurément au marketing qui se soutient de la théorie des pulsions. Merci tonton, ça marche (Bernays, 1928) cf note 1 ! Les ventes augmentent. Le public adhère. C’est drôle, ça a le goût de l’interdit et c’est sans risque, croit-on, puisque tout est secure, zéro défaut.

À grand renfort de Com’, même chez les Psy, un système Canada Pschy’t, c’est comme la traction de l’époque de la prohibition dans la publicité, ça à la saveur romanesque du parfum de l’interdit mais c’est plus moderne et plus ambitieux. C’est plus vaste qu’un quartier, ça prend tout un territoire. Exit, le lien intime au social et la relation de proximité dans la continuité. L’époque est à la mégapole. La ville s’éclipse. Les communautés de communes sont dans le vent et maintenant que l’alcool n’est plus prohibé, on peut boire du tonic à loisir aux quatre coins du monde.  Continuer la lecture de Pas de Canada pschy’t pour les peintres Haïtiens ?

Rencontre: « Liberté de mouvement et pratiques de contention »

L’ARASM Croix Marine Languedoc Roussillon,
la Ligue des droits de l’homme
et le laboratoire d’idées Montpellier 2020
organisent une rencontre avec Madame Adeline HAZAN,
contrôleure générale des lieux de privation de liberté

le Vendredi 17 juin 2016 de 17 h à 20 h
salle PAGEZY (ancienne mairie au Polygone)
à MONTPELLIER

« Liberté de mouvement et pratiques de contention »

« Le degré de civilisation d’une société se mesure à la manière dont elle traite ses fous et ses marginaux » Lucien Bonnafé.

La question de la contention se pose de façon aiguë en psychiatrie : des atteintes graves aux droits fondamentaux des personnes hospitalisées dans un établissement rhodanien ont été ainsi constatées et dénoncées en mars dernier par la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté. Leur encadrement juridique reste flou puisque les pratiques de contention peuvent échapper aux divers contrôles d’experts régionaux ou nationaux comme l’a révélé cette enquête.
Ce glissement vers la contention physique des personnes n’est pas l’apanage de la seule psychiatrie. Nombre de professionnels ou d’usagers le constatent dans les établissements sociaux ou médico-sociaux, dans les EPADH notamment.
Au-delà même de ces seuls cercles, de nombreux citoyens s’inquiètent des dérives de l’ensemble de nos sociétés où, au nom de la sécurité et de la transparence, les procédures de contrôle des vies privées et de surveillance des déplacements se multiplient souvent avec l’assentiment passif, voire actif, de la population. Les réactions aux conséquences des déclarations de l’état d’urgence en France suite aux attentats de 2015 en constituent un exemple récent.
Dans la rencontre que nous organisons nous proposons d’échanger et de réfléchir à ces questions avec Adeline HAZAN, contrôleure générale des lieux de privation de liberté. Un psychiatre et un juriste nous aideront à éclairer ce débat.

Programme : Continuer la lecture de Rencontre: « Liberté de mouvement et pratiques de contention »

Lettre ouverte à Madame Marisol Touraine et Madame Ségolène Neuville

N’hésitez pas à reprendre cette lettre en partie ou en totalité pour l’adresser à: 

Madame Marisol Touraine 

Adresse twitter @MarisolTouraine

Adresse postale : Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, 14 Avenue Duquesne, 75007 Paris

Madame Ségolène Neuville

Adresse twitter @s_neuville

Sur le site : http://www.segoleneneuville.fr/

39

Paris, 27 mai 2016

Lettre ouverte à
Madame Marisol Touraine,
Ministre des Affaires sociales et de la Santé
Madame Ségolène Neuville,
Secrétaire d’Etat aux Personnes Handicapées

Mesdames les Ministres,
C’est avec consternation et colère que nous avons pris connaissance de la circulaire du 22 avril 2016 « relative aux orientations de l’exercice 2016 pour la campagne budgétaire des établissements et services médico-sociaux accueillant des personnes handicapées et des personnes âgées ». Cette circulaire, que vous avez conjointement signée, porte interdiction à tout service ou établissement accueillant des personnes handicapées de recourir à la technique dite « du packing », sauf à voir compromis son financement par l’Etat.
Nous nous élevons fermement contre cette interdiction. Une telle décision constitue une dérive grave dans la mesure où prescrire comment soigner ou traiter telle ou telle pathologie dépasse outrageusement le cadre de ce qui peut entrer dans un texte de financement. Depuis quand un législateur ou un administrateur, un gestionnaire ou un technocrate aurait-il compétence pour décider comment soigner un enfant ou un adulte ? Continuer la lecture de Lettre ouverte à Madame Marisol Touraine et Madame Ségolène Neuville

31 mai 2016 Tous contre les GHT

LOI TRAVAIL LOI SANTE: même combat!

Tous contre les GHT (Groupements hospitaliers de territoires)
Mardi 31 mai 2016 à 11h devant le
Ministère de la santé

COMMUNIQUE

Suite à l’appel de Ville Evrard, réunis à la bourse du travail le 18 mai 2016, des délégations de différentes régions, des collectifs, des associations déclarent :

Au premier juillet 2016, la loi Touraine de « modernisation » de la Santé, impose la mise en place des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) qui sont la première étape de la fusion des structures sanitaires et médico-sociales publiques, de la fermeture des services et des hôpitaux afin de réduire les coûts et d’imposer une nouvelle cure d’hosterité. Les agences régionales de santé (ARS), sommés par le Ministère de la Santé, poussent à mettre en place cette réforme sans que le bénéfice pour les citoyen.ne.s existent. Cette restructuration qui a pour objet « la fluidification du parcours de soin » sur des « territoires » se fait contre les soins et l’accompagnement, contre les citoyen.ne.s et les professionnel.les. Continuer la lecture de 31 mai 2016 Tous contre les GHT