Discours d’ouverture St Alban 2016

Texte de la présidente de l’association culturelle de Saint Alban

Pour ceux qui en doutent…

Unknown

Bonjour à tous,

Tout d’abord une pensée émue pour Dalila Idir Val et Pascal Crété qui ne pourront être là, mais qui ont déjà pris date pour nos prochaines Rencontres.

Jean Jacques Lottin, Michel Balat, Philippe Chavaroche s’excusent de ne pouvoir être parmi nous cette année ainsi que Sophie Pantel notre Présidente du conseil de surveillance.

Nous avons également une pensée pour tous ceux, qui retenus par leur institution ne peuvent se joindre à nous.

Nous remercions le CHFT, le Directeur de notre établissement, le Conseil Départemental, le conseil Régional, la municipalité de Saint Alban, et toutes les personnes de l’institution qui nous ont donné un coup de main.

Et merci à tous, d’être là, aujourd’hui. Continuer la lecture de Discours d’ouverture St Alban 2016

FacebookTwitterGoogle+Partager

Intervention à la Criée 2016 : La loi Santé et les GHT

La loi Santé et les GHT visent à démanteler tout le dispositif sanitaire mis en place depuis la Libération tout ce qui subsiste de la politique de Secteur    Serge KLOPP

Au travers de la mise en place de la loi Santé, nous assistons actuellement, dans l’ignorance générale, à la plus grave attaque contre le système de santé français depuis la création de la Sécurité Sociale.

Après la Libération, le programme du CNR avait pour objectif de faire passer l’hôpital public d’hôpital pour indigents à l’hôpital de qualité et de proximité pour tous que nous connaissons actuellement.

La loi santé vise à démanteler tout ce qui a été construit depuis.

Depuis 25 ans nous assistons certes à des restructurations visant à fermer un hôpital de proximité ici, une maternité là…

Mais il n’y avait apparemment pas de politique nationale d’ensemble imposant ces fermetures.

Avec la Loi santé, c’est la première fois que tous les hôpitaux vont être confrontés dans le même temps à une restructuration.

Il s’agit de supprimer, dans les 2 ans à venir, 10% des capacités de soins MCO (Médecine, Chirurgie, Obstétrique). Continuer la lecture de Intervention à la Criée 2016 : La loi Santé et les GHT

Pas de Canada pschy’t pour les peintres Haïtiens ?

« L’objectivité scientifique m’était interdite, car l’aliéné, le névrosé, était mon frère, était ma sœur, était mon père » Franz Fanon

Imaginons un monde où règnerait un déni de la castration. Un monde régit par « ça n’existe pas ». Une société qui, par exemple, dirait : « le collectif, ça n’existe pas ». Cet univers est celui de la foule solitaire, celui de l’isolement à tous les étages. Ici tout est auto : autonomie, autoformation, autoévaluation, autorité, voire autoroute et autopsie. C’est là que le Canada Pschy’t pointe le bout de son nez. Dans les années 70, des publicitaires présentaient une boisson post-prohibition transférée dans de vieilles tractions. Le slogan scandait : « ça a la couleur de l’alcool, mais ce n’est pas de l’alcool ». Au voulant pas d’Al Capone, il est mort depuis bien longtemps. L’époque n’est plus à la prohibition, quoi que, mais assurément au marketing qui se soutient de la théorie des pulsions. Merci tonton, ça marche (Bernays, 1928) cf note 1 ! Les ventes augmentent. Le public adhère. C’est drôle, ça a le goût de l’interdit et c’est sans risque, croit-on, puisque tout est secure, zéro défaut.

À grand renfort de Com’, même chez les Psy, un système Canada Pschy’t, c’est comme la traction de l’époque de la prohibition dans la publicité, ça à la saveur romanesque du parfum de l’interdit mais c’est plus moderne et plus ambitieux. C’est plus vaste qu’un quartier, ça prend tout un territoire. Exit, le lien intime au social et la relation de proximité dans la continuité. L’époque est à la mégapole. La ville s’éclipse. Les communautés de communes sont dans le vent et maintenant que l’alcool n’est plus prohibé, on peut boire du tonic à loisir aux quatre coins du monde.  Continuer la lecture de Pas de Canada pschy’t pour les peintres Haïtiens ?

Interdit au packing, J’ai fait un mauvais rêve…

J’ai fait un mauvais rêve.
J’arrive devant la grille du CMPP, elle est fermée, elle qui est toujours ouverte jour et nuit, je n’ai pas la clef, je ne peux pas rentrer. Sur la grille il y a trois panneaux de chantier où il est écrit « interdit aux juifs », « interdit aux chiens », « interdit au packing »…elle devient immensément grande, je ne peux pas l’escalader…
Je me réveille.
Je me suis dit que comme d’habitude mon inconscient me disait la vérité et …j’ai écrit ce texte.

Interdit au packing

La circulaire mise en ligne le 3 mai 2016 interdit la conclusion des CPOM (Contrat Pluriannuels d’Objectifs et de Moyens) avec les ESSMS (Etablissements et Services Sociaux et Médico-Sociaux) recourant au packing.
C’est la conséquence somme toute logique du troisième plan autiste qui préconisait l’interdiction du packing tandis qu’il n‘infligeait qu’un « non consensuel » à la psychanalyse et à la psychothérapie institutionnelle.

Carton rouge pour le packing, carton jaune pour les deux autres.

Le premier est dangereux et maltraitant, les seconds sont moins dangereux mais potentiellement tout aussi maltraitants.

Deux logiques soutiennent ces décisions : la haine de l’inconscient et l’incompétence démagogique sur fond de maitrise budgétaire. La haine de l’humain et la démagogie du je m’en foutisme pourvu que ça rapporte des voix.
Marisol Touraine et Ségolène Neuville pourraient être gênées, avoir un peu honte, se faire modestes.
Mais non, elles sont très contentes d’elles et, pire, elles sont adoubées et soutenues par les plus grands médias publics et privés qui, surfant sur la dictature du politiquement correct, mêlent leurs bêlements à cette logique qui fut celle de tout les totalitarismes et de toutes les dictatures et qui reprend un discours, des anathèmes, et des humiliations qui furent ceux du pire de tous, du régime nazi. Continuer la lecture de Interdit au packing, J’ai fait un mauvais rêve…

Rencontre: « Liberté de mouvement et pratiques de contention »

L’ARASM Croix Marine Languedoc Roussillon,
la Ligue des droits de l’homme
et le laboratoire d’idées Montpellier 2020
organisent une rencontre avec Madame Adeline HAZAN,
contrôleure générale des lieux de privation de liberté

le Vendredi 17 juin 2016 de 17 h à 20 h
salle PAGEZY (ancienne mairie au Polygone)
à MONTPELLIER

« Liberté de mouvement et pratiques de contention »

« Le degré de civilisation d’une société se mesure à la manière dont elle traite ses fous et ses marginaux » Lucien Bonnafé.

La question de la contention se pose de façon aiguë en psychiatrie : des atteintes graves aux droits fondamentaux des personnes hospitalisées dans un établissement rhodanien ont été ainsi constatées et dénoncées en mars dernier par la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté. Leur encadrement juridique reste flou puisque les pratiques de contention peuvent échapper aux divers contrôles d’experts régionaux ou nationaux comme l’a révélé cette enquête.
Ce glissement vers la contention physique des personnes n’est pas l’apanage de la seule psychiatrie. Nombre de professionnels ou d’usagers le constatent dans les établissements sociaux ou médico-sociaux, dans les EPADH notamment.
Au-delà même de ces seuls cercles, de nombreux citoyens s’inquiètent des dérives de l’ensemble de nos sociétés où, au nom de la sécurité et de la transparence, les procédures de contrôle des vies privées et de surveillance des déplacements se multiplient souvent avec l’assentiment passif, voire actif, de la population. Les réactions aux conséquences des déclarations de l’état d’urgence en France suite aux attentats de 2015 en constituent un exemple récent.
Dans la rencontre que nous organisons nous proposons d’échanger et de réfléchir à ces questions avec Adeline HAZAN, contrôleure générale des lieux de privation de liberté. Un psychiatre et un juriste nous aideront à éclairer ce débat.

Programme : Continuer la lecture de Rencontre: « Liberté de mouvement et pratiques de contention »

Lettre ouverte à Madame Marisol Touraine et Madame Ségolène Neuville

N’hésitez pas à reprendre cette lettre en partie ou en totalité pour l’adresser à: 

Madame Marisol Touraine 

Adresse twitter @MarisolTouraine

Adresse postale : Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, 14 Avenue Duquesne, 75007 Paris

Madame Ségolène Neuville

Adresse twitter @s_neuville

Sur le site : http://www.segoleneneuville.fr/

39

Paris, 27 mai 2016

Lettre ouverte à
Madame Marisol Touraine,
Ministre des Affaires sociales et de la Santé
Madame Ségolène Neuville,
Secrétaire d’Etat aux Personnes Handicapées

Mesdames les Ministres,
C’est avec consternation et colère que nous avons pris connaissance de la circulaire du 22 avril 2016 « relative aux orientations de l’exercice 2016 pour la campagne budgétaire des établissements et services médico-sociaux accueillant des personnes handicapées et des personnes âgées ». Cette circulaire, que vous avez conjointement signée, porte interdiction à tout service ou établissement accueillant des personnes handicapées de recourir à la technique dite « du packing », sauf à voir compromis son financement par l’Etat.
Nous nous élevons fermement contre cette interdiction. Une telle décision constitue une dérive grave dans la mesure où prescrire comment soigner ou traiter telle ou telle pathologie dépasse outrageusement le cadre de ce qui peut entrer dans un texte de financement. Depuis quand un législateur ou un administrateur, un gestionnaire ou un technocrate aurait-il compétence pour décider comment soigner un enfant ou un adulte ? Continuer la lecture de Lettre ouverte à Madame Marisol Touraine et Madame Ségolène Neuville

31 mai 2016 Tous contre les GHT

LOI TRAVAIL LOI SANTE: même combat!

Tous contre les GHT (Groupements hospitaliers de territoires)
Mardi 31 mai 2016 à 11h devant le
Ministère de la santé

COMMUNIQUE

Suite à l’appel de Ville Evrard, réunis à la bourse du travail le 18 mai 2016, des délégations de différentes régions, des collectifs, des associations déclarent :

Au premier juillet 2016, la loi Touraine de « modernisation » de la Santé, impose la mise en place des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) qui sont la première étape de la fusion des structures sanitaires et médico-sociales publiques, de la fermeture des services et des hôpitaux afin de réduire les coûts et d’imposer une nouvelle cure d’hosterité. Les agences régionales de santé (ARS), sommés par le Ministère de la Santé, poussent à mettre en place cette réforme sans que le bénéfice pour les citoyen.ne.s existent. Cette restructuration qui a pour objet « la fluidification du parcours de soin » sur des « territoires » se fait contre les soins et l’accompagnement, contre les citoyen.ne.s et les professionnel.les. Continuer la lecture de 31 mai 2016 Tous contre les GHT

Lettre à Madame Ségolène Neuville

Docteur François CLAUS

À
Madame Ségolène NEUVILLE
Secrétaire d’Etat
Chargée des Personnes Handicapées
14 avenue Duquesne
75007 PARIS

Montpellier, le 23 mai 2016
Madame,
Pédopsychiatre de Service Public depuis 35 ans, je me permets de retenir votre attention quelques minutes pour vous soumettre quelques réflexions.
Le débat autour de l’autisme m’inquiète depuis très longtemps. Ces derniers temps, il m’effraie par son sectarisme, son approche univoque et son refus du débat apaisé.
L’émission à laquelle vous avez participé sur France 2 en est une illustration : un débat où l’on invite que des personnes défendant une même idéologie sans aucun contradicteur sur une chaîne de service public qui devrait avoir un souci de pluralisme. Continuer la lecture de Lettre à Madame Ségolène Neuville

On ne soigne plus un sujet, on attaque un symptôme

Je voudrais souligner la dimension de maltraitance de l’Etat, vis à vis de l’enfant et de ses parents, des adultes et de la société en général.

En effet, il convient de ne pas tomber dans l’erreur de se centrer sur l’enfant, mais  de souligner la dimension collective et historique, de l’enfant et de sa famille  car ce sont les liens entre eux, et avec le restant de la famille ,  que nous soignons , et non l’enfant cible , symptôme , tel que le véhicule l’idéologie actuelle .

C’est la  question idéologique qui est au centre du débat actuel, à savoir la reconnaissance de la vie psychique.

Il convient d’expliquer au Sénat , qu’auparavant , et même si ce n’était pas parfait , il existait une politique du soin psychique adressée aux enfants et à leurs parents , au travers d’une organisation , le Secteur , qui s’articulait avec la Maternité ,  la PMI ,  puis autour de la médecine scolaire et des Rased à l’ecole . Ces personnes étaient en contact avec le service de Pédo Psychiatrie ou le CMPP et se réunissaient régulièrement en commission de circonscription pré-élémentaire une fois par mois. Il existait donc un système de prévention et de diagnostic, qui a disparu quand on a fait disparaître la Pédo Psychiatrie  de l’instance organisatrice de la politique de soin. Continuer la lecture de On ne soigne plus un sujet, on attaque un symptôme